L’évolution de l’industrie de la mode et l’influence de la technologie sur son avenir

Publié le 31/12/2018 10:00

Nous portons tous des vêtements, peu importe que l'on soit ou non un(e) vrai(e) fan de mode. Si vous ne suivez pas les tendances vestimentaires, vous n'avez peut-être pas remarqué que l'industrie de la mode progresse vite avec l'ère digitale. En réalité, l'évolution de la mode a positivement bombardé le catwalk.

évolution technologique de la mode

Les applications et l'internet des objets au secours de la mode

Oui, les vêtements ont subi une sacrée mise à jour. Comment ? Premièrement, en embrassant activement ce que les revendeurs considèrent toujours comme une menace pour les commerces "physiques".

Le e-commerce est un gros business pour le prêt-à-porter, la popularité des vendeurs en ligne est en train de dépasser celles de leur rivaux "offline". L'achat de vêtements en ligne souffre cependant d'un petit problème. Sans la possibilité d'essayer sur place les vêtements, les acheteurs ont du mal à déterminer si ces derniers leur vont et surtout à quoi ils ressemblent en les portant.

Les revendeurs et stylistes essayent de compenser ce problème virtuellement, en proposant des applications comme Polyvore ou Try. Ce sont des programmes qui peuvent être comparés à un compagnon de shopping au creux de la main. Ces logiciels intuitifs qui vous proposent des suggestions et vous habillent virtuellement, vous permettent de gagner du temps et de profiter confortablement du shopping via votre smartphone.

En utilisant la modélisation 3D, ces applications utilisent la réalité augmentée pour permettre aux clients d'entrevoir à quoi ils vont ressembler en portant les vêtements qu'ils ont choisis. C'est au final ce qui se rapproche le plus d'une cabine d'essayage.

Jusque-là, les innovations ne concernaient que des pièces qui existaient déjà. La prochaine génération de ce genre d'application shopping va rendre la mode encore plus personnelle.

A l'ère où le sur-mesure est en vogue, les modèles personnalisés sont les prochains locataires de votre garde-robe. Avec des applications comme Screenshop (où les utilisateurs peuvent rechercher des designs qu'ils ont vus ou créés) ou MTailor (qui offre des designs personnalisés en utilisant la caméra de votre smartphone), la tendance va vers des produits uniques, qui sont littéralement créés sur-mesure pour le client.

Même les plus grands s'y mettent

Affrontant le challenge, pas seulement pour leurs clients mais aussi pour eux-mêmes, les stylistes sont très attentifs à la concurrence féroce que leur lance leurs collègues virtuels.

Google a apporté le code sur le catwalk, avec une expérience dans laquelle le géant du net a tenté de créer des vêtements en utilisant des programmes complexes. Nommé le projet Muze, le but était d'utiliser un progiciel qui puisse concevoir des vêtements et des styles personnalisés. Le programme a regroupé les données de 600 fashionistas. Ces données ont apporté les bases d'une formule pour le calcul de tendances parfaites selon les variables fournies par l'utilisateur final (selon les préférences, l'humeur...).

Pour quel résultat ? Des pièces hautement personnalisées et ultraciblées pour un individu donné et qu’il est peu probable de retrouver ailleurs. Les couleurs, les motifs, les matériaux, les designs… chaque élément est assigné spécifiquement à la personne en question. Personne n'a envie de se retrouver dans une fête avec les même vêtements qu'un autre invité. Avec le projet Muze, Google a drastiquement réduit cette probabilité.

Plus de liberté créatrice

Le commerce en ligne est la force motrice derrière ce changement. Des magasins comme Etsy ou Redbubble ont exploité la demande pour cette niche de mode utlrapersonnalisée. Il n'a jamais été aussi facile pour les stylistes indépendants de concevoir et fabriquer des vêtements à une cadence de production réduite. L'impression 3D pour les vêtements a aussi donné un coup de pied au sentiment d'exclusivité de cette industrie.

Les fournisseurs n’ont pas besoin de produire des milliers de pièces pour réaliser des bénéfices. Au contraire, il y a maintenant des millions de designs pour seulement quelques productions.

Auparavant, la mode pliait sous la joue des stylistes. Grâce cette nouvelle philosophie de génération intelligente, l’adhésion à cette autorité semble un peu moins rigide.

Source : The Evolution of the Fashion Industry – and Where Tech is Taking it Next, publié le 27 Novembre 2018 sur le blog officiel SOLIDWORKS

Commentaires